Pôle Funéraire Public
de l'Albigeois à Albi

Le 1er aout 2011 a vu la naissance de la première société publique locale dans le secteur funéraire en France, à Albi, avec le Pôle Funéraire Public de l'Albigeois.

En tant que société publique locale, son actionnariat est essentiellement composé de collectivités locales et elle agit uniquement pour le compte des collectivités membres.


Une histoire de service public depuis 1978

La dimension publique dans le service des pompes funèbres a un passé sur notre territoire depuis 1978, année de la création du service municipal des pompes funèbres. Avec toujours cette notion de service public, la forme juridique du service a évolué pour s'adapter à l'évolution des textes : régie simple, établissement public industriel et commercial, régie avec autonomie financière et morale. Tout au long de ces évolutions, l'objectif est resté le même : donner à tous la même qualité de service, « l'égalité devant la mort », à des tarifs raisonnés et une qualité de service irréprochable.

Une délégation de service public pour la gestion des pompes funèbres, du funérarium et du crématorium

Cette délégation permet au Pôle Funéraire Public d'accompagner les familles, quel que soit leur choix (inhumation ou crémation).


Son fonctionnement :
 
  • Un conseil d'administration composé des représentants des différents actionnaires. Il décide des tarifs des produits et des services proposés aux familles.
  • Un président-directeur général.
  • Un directeur général délégué.

Son champ d'intervention :

De 25 communes à l'origine, à près de 40 aujourd'hui. D'Albi, à la communauté d'agglomération et au-delà.
Les communes adhérentes fondatrices : Albi, Ambialet, Bellegarde, Cagnac, Cambon, Carlus, Castelnau-de-Lévis, Cunac, Dénat, Fréjairolles, Labastide-Dénat, Le Garric, Lescure, Mailhoc, Marssac-sur-Tarn, Marsal, Mouzieys-Teulet, Puygouzon, Rouffiac, Saliès, Le Sequestre, Saint-Juéry, Terssac, Villeneuve-sur-Vère.


Ses salariés :

Vingt salariés habilités et formés conseillent, accompagnent et accomplissent les tâches de ce métier si particulier.


Ses projets :

Pour répondre à l'attente des populations, il convient de faire évoluer la structure afin de répondre notamment à la demande croissante du nombre de crémations. Après un concours ouvert, une équipe albigeoise a été sélectionnée pour construire un nouvel outil de travail plus adapté. Le réaménagement du site actuel et la création d'un nouveau crématorium ont pour objet de donner aux familles un lieu leur permettant de se recueillir dans les meilleures conditions, respectueuses de leur deuil.